Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Mère et fils
  • Mère et fils
  • : Les aventures des poussins, racontées par leur presque poule de mère
  • Contact

C'est l'histoire, d'une poule au foyer, de deux poussins, de saucisses, d'Allemagne, de cuisine, de couture, de bilinguisme, de dentiste canon, de chat, de bretzel...en général, c'est une histoire drôle...

Recherche

14 novembre 2014 5 14 /11 /novembre /2014 14:48
Ceci n'est pas un retour, c'est un genre de mail collectif, un genre de statut fb, en version longue.

Il y a longtemps, bien longtemps, dans une autre vie, je vivais en France, je travaillais à plein temps, j'avais un jeune enfant, des trajets bureau-crèche....
Et puis tout a changé, assez rapidement et assez catégoriquement.
Je suis devenue mère au foyer de deux jeunes enfants, au fin fond de la campagne Bavaroise.
Et je me suis mis en tête de devenir une femme au foyer à la Caroline Ingalls, aussi ai-je commencé avec plus au moins de succés à cuisiner.
(J'ai aussi eu une courte période de folie ménagère et aspirante, ça m'est rapidement passé.)

J'ai eu des obsessions chroniques et alimentaires.
Je devais reussir, les pertes, le gachis et les odeurs de brulé n'ont pas été des obstacles, il y a eu, si ma mémoire est bonne, la brioche, le pain, et surtout les macarons.

J'ai jeté des jaunes d'oeufs par dizaine, des macarons grumeleux ou fissurés aussi.
C'est afin d'épargner vos cuisines, les amies, que je viens vous donner ma recette, ma technique.
Une partie de la recette relève sans doute de la superstition, le silplat est mon grigri, libre à vous de supprimer mes maniaqueries.

Quelques jours avant la réalisation des macarons, je suspends un poulet mort, à l'entrée de ma cuisine.
Ca porte bonheur, et ça éloigne les enfants.

Bref...quelques jours avant la réalisation des macarons, je sépare les blancs des jaunes de 2 oeufs (ou plus), je jette les jaunes (je ne suis fan ni de carbonara ni de flan) et je pèse les blancs, precisement, au gramme prés.
La veille, je sors ces blancs de mon frigo pour qu'ils soient a température ambiante.

Pour 75 g de blancs d'oeuf:
35 g de sucre en poudre
175 g de sucre glace
100g d'amande en poudre. Trés fine (a passer au chinois)

Je commence a battre les blancs, quand ils commencent a mousser, j'ajoute en 3 jets le sucre en poudre et j'accélère le batteur.
Quand ils sont montés, mais pas trop ferme, (le fameux bec d'oiseau)
J'incorpore les poudres préalablement mélangées, en les passant a travers une passoire fine (ce sera donc la deuxième fois pour l'amande, si vous suivez bien...necessité, superstition...)
S'il reste trop de grumeaux d'amande au fond de ma passoire, je pèse ce residu, et j'en rajoute si besoin ( je suis un peu casse bonbon, et je suis au gramme prés, maintenant, je suis seule dans ma cuisine grace au poulet qui se décompose au dessus de la porte d'entrée, bref, je fais ce que je veux)

Ensuite je macaronne quelques minutes, pour avoir le bon geste, il doit y avoir 300567 vidéos sur yout*** pour vous l'expliquer.

Puis je verse ma mixture dans une poche a douille, je vous montrerais bien ma technique pour ne pas en mettre partout, mais je ne trouve déjà plus comment on mets une photo sur ce fichu blog, alors une vidéo, vous pensez bien...

Puis je forme des petits tas sur une feuille de papier sulfurisée, pour des macarons réguliers, j'utilise un gabarit que j'ai imprimé depuis un site qui s'appelle pure gourmandise.com, j'ignore si le gabarit y est encore disponible.

Je glisse mes macarons sur une feuille silplat (un truc en plastique rouge qui passe au four, va voir ma photo sur fb, je viens de te dire que je ne peux pas mettre de photo sur ce vieux blog), sur une grille.

Et je les enfourne, dans le four se trouve déjà ma plaque four, chaude, je place la grille (avec le silplat, le papier sulfu et les macarons) au dessus de cette plaque.
Je les fais cuire, a chaleur tournante, 20.25 mn a 140° , ca peut cuire un peu plus chaud mais mes colorants virent au piseux au dela de 140.

Sur ce...mes amis...je m'en retourne dans ma caverne...il faut dire que la disparition du correcteur d'orthographe, l'impossibilité de mettre des photos...et puis ma flemme, aussi, ne m'encourage pas à redevenir une blogueuse....

Partager cet article

Repost 0
Published by Mélanie H
commenter cet article

commentaires

JvH 22/01/2015 14:06


Ah ben c'est foutu pour moi, je n'ai pas de porte à ma cuisine!

celine 14/11/2014 18:07


ah! tes macarons, j'en salive encore!!


Ca fait plaisir de te lire, je parlais justement de toi et de ton style d'écriture à ma collègue cet après-midi! J'ai bien ri en lisant ta recette, mais je ne sais pas si je serai capable d'en
faire autant.


Enormes bisous à vous 4, et des caresses à Agripine, et juste un coucou pas trop près à Birbel (je me rappelle aussi de ses griffes!)


Céline

Mélanie H 17/11/2014 14:14


Lances toi, ce n'est pas si sorcier! Grosses bises á vous!


mamyfan1957@gmail.com 14/11/2014 16:39


Dommage, j'y ai cru un instant à la reprise de ton blog !!! Faut pas nous faire de fausses joies Mélanie !!


Je ne me decide pas à mettre un poulet mort à la porte de ma cuisine......Alors, je crois que je vais être dans l'incapacité de faire ta recette de macarons !!!!


C'est quand notre future cousinade ? J'ai une idée super : tu feras pour chaque membre de !a famille un macaron et Christine aidée de ses enfants, un objet en pâte à sel !!!! Elle est bonne mon
idée, les cousines !


Qu'en dites-vous  ????

Mélanie H 17/11/2014 14:12


Les macarons voyagent mal....et se cuisinent mal ailleurs que dans sa propre cuisine, dans son propre four!