Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Mère et fils
  • Mère et fils
  • : Les aventures des poussins, racontées par leur presque poule de mère
  • Contact

C'est l'histoire, d'une poule au foyer, de deux poussins, de saucisses, d'Allemagne, de cuisine, de couture, de bilinguisme, de dentiste canon, de chat, de bretzel...en général, c'est une histoire drôle...

Recherche

18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 19:50

En se moment, il se la pète, le p´tit.

 

C´est un peu pénible à table, il devient fou du Roi, tout est prétexte à faire rire le Roi, son frère.

Ou à l´impressionner en enervant les parents, afin de gagner son estime et entrer dans la confrérie des chevaliers du grand frère.

 

Il nous jette en pleine face le gant du duel et provoque la colère parentale tout en regardant son frère dans les yeux.

 

Souvent il quitte la table, puni mais la tête haute, heureux d´avoir vu dans les yeux de son frère une étincelle d´admiration.

 

Tout ça est bien chevaleresque mais aussi assez lourdingue pour Dame Mélanie qui aimerait bien dîner en paix.

 

L'autre soir, seule à table, avec Frère Elliot et son sujet Raphael, j´ai menacé de le priver d´histoire du soir.

Il me répond d´un ton à claquer:

" C´est moi égal, moi peux la lire tout seul mon histoire"

Puisque ça lui est égal, je lui confirme la punition.

Il cille, un peu déçu que son frère lui fasse remarquer qu´il est bête de se faire priver d´histoire pour si peu.

 

Le repas se poursuit dans le calme relatif d´un dîner à 2 contre 1 (un adulte pour 2 enfants).

 

Et soudain, il s´effondre, la tête dans son petit suisse, il fond en larme.

voila donc qu´à 19h13, après une bonne journée, il se rend tout d´un coup compte qu´il ne veut pas aller au Kindergarten le lendemain, à cause de Dominick, camarade maltraitant.

 

Il pleure, il geint, descend de sa chaise en en tombant à moitié, se hisse sur mes genoux et sert mon cou en y essuyant son petit nez humide.

 

Il va de soit que son chagrin n´a rien à voir avec l´épisode précédent celui au cour duquel il a été privé d´histoire.

Mais n´empêche qu'après l´avoir câliner, puis fait rire, il allait mieux

et a admis que s´il avait une histoire ça serait le paradis sur terre, cette maison, à peu prés, quoi, et que le Kindergarten demain, ça ne serait plus si grave.

 

Une main de velours dans un gant de fer, c´est comme ça que je retrouve mes preux chevaliers, prêts à tout pour servir leur princesse.

Et toc´

  DSCN4472.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mélanie H
commenter cet article

commentaires

Ljubi 23/11/2012 15:22


Ah ouais, dis donc, il ose... Bravo maman de tenir tête, pas toujours facile quand on est seule. Ici, depuis ses 2 ans, depuis 3 jours donc, la Poule estime avoir le droit de planter son regard
effronté dans le nôtre quand on lui fait la leçon. On punit, donc, au point où elle va toute seule au coin, sans pleurer et se met à pleurnicher une fois qu'elle y est...jte jure, les mômes!

Maman Crotte 19/11/2012 12:56


La fripouille !!!

coco 19/11/2012 11:07


dur dur d'être un petit garçon et de trouver sa place, on veut rouler des mécaniques mais les calins de môman, ça a du bon!

Nel 19/11/2012 09:14


J'adore.. j'y retrouve un peu de mon Gaspar aussi dans tout ça ;)


Ah ces loulous...


Bizz

Lynda 18/11/2012 22:42


Il peut pas y mettre un bon coup de masse à Dominick ?